Publié le Thu, 06/13/2019 - 19:00

En tant que chercheurs nous sommes de plus en plus incités par les institutions à la pratique de l’« Open-Access », c’est-à-dire le fait de rendre gratuit l’accès aux publications scientifiques que nous produisons. L’objectif est double, d’un côté rendre accessible à tout le monde des connaissances scientifiques financées avec l’argent publique, de l’autre réduire les dépenses d’argent publique pour diffuser ou accéder à ces mêmes connaissances. En effet, le marché de l’édition scientifique offre aux organismes de recherche trois possibilités : 1- payer pour publier en rendant accessible gratuitement la publication scientifique (open-access] ), 2- publier gratuitement mais en rendant payant l'accès à la publication, 3-payer pour publier et en même temps pour accéder à la publication.

Combien d'argent est donc dépensé, principalement par des organismes publics, pour soutenir ce système de diffusion du savoir ? En 2011, les revenus des groupes éditoriaux étaient estimés à 9.4 milliards de dollars (10 milliards en 2017 ).  Avec environ 1.8 millions d’articles publiés par an, il a été estimé que le coût moyen pour publier et /ou lire les communications scientifiques   est de   ~5000 $ par article.

Quel serait ce coût si toutes les publications étaient en open-access ? En se basant sur les dépenses de l’université de Cambridge   on peut l'estimer à ~2300 $ en moyenne par article, un peu moins de la moitié du coût actuel. Cependant les frais de publications en open-access varient beaucoup en fonction de la revue choisit (par exemple 5200 $  par article   pour Nature Comunications  et 1600 $ pour PLoS ONE ).  A quoi est dû une telle différence et quelle est l'économie maximale que on pourrait attendre à travers une utilisation « responsable » de l'open-access ? Cet article  de blog  analyse ces aspects, arrivant à la conclusion que plus de 9 milliards de dollars pourraient être économisés  dans le processus de diffusion du savoir scientifique (et éventuellement être réinvestis dans la production de ce savoir).

Deux initiatives sont à signaler dans le domaine des neurosciences, qui vont dans cette direction.

La premiere est le journal on-line  « Neurons, Behavior, Data analysis, and Theory »  dont  les frais de publication sont de 10 $. La deuxième est le modelé proposée « Peer comunity in.. » où une « Peer Community in Circuit Neuroscience » est en train de se former. Ici une recommandation est donnée aux articles, soumise comme pre-prints, suite au processus d’évaluation par les pairs.

Les deux initiatives s'appuient sur la possibilité de déposer gratuitement les articles (pre-prints) sur des archives ouvertes ( ex. bioRxiv  ou arXiv  ) . Le processus de révision par les pairs se passe en suite comme dans les journaux traditionnels ; l'auteur propose le pre-print aux éditeurs (qui sont tous des chercheurs bénévoles) qui le font évaluer par les chercheurs compétents du domaine. Si l'article est accepté, le site internet des deux journaux héberge le lien où est archivé l’article ainsi que les commentaires des référées et des éditeurs. Il est bien de remarquer que si les articles publiés sur « Neurons, Behavior, Data analysis, and Theory » ont tout à fait le même statut que ceux des journaux traditionnels, les articles recommandés par « Peer Community in Circuit Neuroscience » ne sont pas, pour l'instant, officiellement considérés comme tels, et peuvent être resoumis à des journaux traditionnels qui peuvent ou pas prendre en compte l'évaluation de « Peer Community in Circuit Neuroscience ».

Ces initiatives nécessitent le support de la communauté scientifique. N’hésitez donc pas à y adhérer :

https://nbdt.scholasticahq.com/about pour« Neurons, Behavior, Data analysis, and Theory »    

contact@cneuro.peercommunityin.org  pour « Peer Comunity  in Circuit Neuroscience »